Sur la recommandation du Comité scientifique international sur les paysages culturels ICOMOS-IFLA, le Comité consultatif de l'ICOMOS, lors de sa réunion à Beijing le 1er novembre 2012, a officiellement approuvé la Déclaration finale de la réunion internationale de l'UNESCO sur « La protection internationale des paysages » qui s'est tenue à Florence du 19 au 21 septembre 2012 à l'occasion du 40e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial.

Dans le catalogue, vous trouverez les publications d'ICOMOS International maus également celles des Comités scientifiques internationaux et des Comités nationaux.

  • Collection Monuments et Sites 
  • Éditions spéciales de la collection "Heritage at risk"
  • Actes des colloques de l'ICOMOS
  • Études thématiques dans le contexte de la Convention du Patrimoine mondial
  • Journal scientifiques de l'ICOMOS (numéros encore disponibles)

Télécharger (PDF, 650 KB)

couv webSymposium scientifique de la 17ème Assemblée générale de l'ICOMOS « Le patrimoine, moteur de développement »: la version électronique des actes du symposium est disponible en ligne.

Page de la 17ème Assemblée générale

Parcourir les actes du Symposium scientifique

«Patrimoine, moteur du développement»: Les procédures électroniques du Symposium sera présentée pour la première fois à la rencontre de l'ICOMOS Europe Group à Bruxelles les 28-30 mai 2012 et sera ensuite disponible pour téléchargement à partir du ICOMOS site onThursday, 24 Avril 2012 au titre de cette page.

24 mai 2012

Constatant la situation alarmante qui sévit au Mali, le Bouclier bleu exprime sa profonde inquiétude concernant la protection de l’inestimable patrimoine culturel et historique du pays, et déplore les souffrances et les victimes engendrées par ce conflit.

Le contexte et l'objectif de cette enquête

Le Document de Nara sur l'authenticité, adopté en 1994, fut originalement destiné à ouvrir les yeux du monde sur la façon dont le Japon concevait son patrimoine. Le Document de Nara a fait comprendre à l'Occident que la conception japonaise de la conservation du patrimoine n'était pas exclusivement japonaise, mais possédait, en revanche, une applicabilité universelle. Au départ, le document a contribué à remodeler la façon dont le patrimoine était perçu à l'Occident et ailleurs. Le Document de Nara devrait être considéré comme au-delà d'un simple outil pour l'application de la Convention du patrimoine mondial, et être accepté comme un document historique majeur qui a bouleversé la compréhension de ce qu'est le patrimoine, d'un point de vue de contextes culturels divers. Ceci étant, il n'y a pas encore de document clair expliquant comment les concepts figurant dans le Document de Nara ont changé notre perception et comment ils peuvent être appliqués au reste du monde. De ce point de vue, parvenir à une compréhension plus profonde de l'esprit et de l'intention du Document de Nara est d'une importance primordiale.

Dans une tentative d'atteindre ce but, l'équipe de droit du patrimoine de l'université de Kyushu à Fukuoka, Japon, a organisé deux réunions d'experts, en étroite collaboration avec l'Agence pour les affaires culturelles du Japon (Bunkachō).
La première réunion d'experts s'est tenue à Himeji en 2012, dans le cadre de la célébration du 40ème anniversaire de la Convention du patrimoine mondial, avec l'appui de l'Agence pour les affaires culturelles du Japon (Bunkachō) ainsi que la ville de Himeji. Cinq questions importantes concernant le Document de Nara ont été identifiées et celles-ci ont été adoptées comme les Recommandations de Himeji (suivre ce lien).

Durant la seconde réunion tenue en août/septembre 2013 dans la ville de Fukuoka et appuyée par l'université de Kyushu, ces questions ont été élaborées davantage par les mêmes experts (suivre ce lien).

En ce moment, nous sommes en train de préparer un document qui compléterait le Document de Nara et qui sera présenté durant la réunion de célébration officielle qui sera organisée dans la ville de Nara en octobre 2014 par le gouvernement japonais et par la préfecture de Nara.

L'équipe de droit du patrimoine de l'université de Kyushu croit que rédiger un texte normatif actualisé ne serait pas suffisant. Les communautés internationales ont besoin d'exemples concrets qui illustrent clairement les concepts et les idées consacrés dans le Document de Nara, accompagnés du nouveau document qui devrait être préparé. Pour cette raison, nous sommes en train d'organiser cette enquête. Avec l'appui de l'Agence pour les affaires culturelles du Japon (Bunkachō) et le comité national de l'ICOMOS Japon, l'équipe de droit du patrimoine de l'université de Kyushu et les experts qui ont participé aux réunions précédentes invitent la soumission des cas concernant le Document de Nara et les nouvelles questions qui ont surgi pendant les dernières vingt années.

Les informations concernant les différents cas obtenues par cette enquête seront analysées durant une réunion d'experts élargie, qui sera appuyée simultanément par l'Agence pour les affaires culturelles du Japon (Bunkachō) et l'université de Kyushu, et qui aura lieu en février 2014. Les résultats de ces études de cas seront une partie importante de la réunion officielle pour la célébration du 20ème anniversaire du Document de Nara au Japon en octobre 2014. Nous prévoyons de publier le nouveau texte, les résultats des études de cas, et des études spécifiques sur des questions concernant l'authenticité en format livre en anglais et japonais, et, avec un peu de chance, en d'autres langues.

Enfin, et non des moindres, les résultats de cette réunion finale, y compris les résultats des études de cas, seront présentés durant la 18ème Assemblée générale de l'ICOMOS à Florence en novembre 2014.

Cette enquête a été planifiée et sera conduite selon le contexte et le plan évoqués ci-dessus. Votre contribution sera hautement appréciée. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à nous contacter.

Prof. Toshiyuki Kono
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Additional information