Groupes de travail de l'ICOMOS

icon teamwork

L'ICOMOS conduit un processus de réflexion autour de la doctrine et des bonnes pratiques sur des thèmes d'actualité engageant la conservation du patrimoine culturel. Il se dote pour cela de groupes de travail constitués de membres de l'ICOMOS professionnels du patrimoine : architectes, archéologues professeur.e.s et chercheurs.ses, conservateurs.trices, scientifiques.

La finalité de ces groupes peut être la rédaction d'une charte, la mise en oeuvre d'activités concrètes (sessions de travail, ateliers). 


Aboriginal culture Australia Copyright Steve Evans Flickr

Groupe de travail « Our Common Dignity Initiative » - Approches fondées sur les droits

    
Point focal : Bente Mathisen, ICOMOS Norvège

L'initiative Notre Dignité Commune (« Our Common Dignity Initiative » - OCDI) a débuté en tant qu'initiative de l'ICOMOS en 2007 et s'est poursuivie en 2011 en tant que coopération des organes consultatifs de la Convention du patrimoine mondial (ICCROM, ICOMOS, UICN) sous la coordination d'ICOMOS Norvège. L'objectif principal de l'initiative était de sensibiliser à la question des droits dans le domaine du patrimoine mondial et de la gestion du patrimoine en général, de promouvoir des approches de « bonnes pratiques » et de développer et promouvoir des outils et lignes directrices pertinents, en particulier pour le patrimoine mondial, depuis les listes indicatives et les propositions d'inscription jusqu'à la conservation et la gestion des sites.

Un groupe de travail de l'ICOMOS OCDI a été créé par le Conseil d'administration de l'ICOMOS en 2011, composé de membres d'ICOMOS Norvège, Inde, Afrique du Sud et Australie. Il découle d'une vision impliquant les communautés et d'une perception des questions de droits comme étant un sujet vaste devant faire partie intégrante de l'éthique et du travail des membres de l'ICOMOS. Le Conseil d'administration a préféré la création d'un groupe de travail transversal à un Comité scientifique international.

Le groupe de travail de l'OCDI a coopéré avec plusieurs membres engagés de l'ICOMOS, représentant la diversité de notre organisation. Le travail de l'OCDI a récemment été reconnu dans le rapport du Rapporteur spécial dans le domaine des droits culturels - « Droits culturels : rapport du 10e anniversaire » (A/HRC/40/53). L'initiative la plus récente de l'OCDI a été l'adoption d'une déclaration à l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme : Le Conseil consultatif de l'ICOMOS, réuni à Buenos Aires le 5 décembre 2018, a adopté la Déclaration de Déclaration de Buenos Aires encourageant les membres, Comités et groupes de l'ICOMOS à : 

Lors de l'Assemblée générale de l'ICOMOS 2018 à Buenos Aires, le groupe de travail de l'OCDI a lancé un appel à tous les Comités nationaux et Comités scientifiques internationaux pour qu'ils présentent leur travail de ces dernières années sur « la participation et la conservation du patrimoine culturel ».

Picto doigtRejoindre le groupe de travail OCDI-AFD

 


téléchargement
Documents

(2017) REPORT: The Advisory Body “Our Common Dignity Initiative” on Rights-based approaches in World Heritage: Taking stock and looking forward. Project Report. ICOMOS Norway, Oslo, 28p. [Book]

This document presents the key results of the Our Common Dignity initiative on rights and World Heritage undertaken by the Advisory Bodies to the World Heritage Convention (ICCROM, ICOMOS and IUCN) under the coordination of ICOMOS Norway between 2011 and 2016. It seeks to contribute to discussions about what is needed to build equitable and rights-based heritage conservation approaches in the World Heritage and heritage practices. The objective of the Our Common Dignity initiative has been to contribute towards building awareness of rights issues in World Heritage and heritage management in general, to promote ‘good practice’ approaches to rights and their enabling conditions, and to develop and recommend relevant tools and guidelines in World Heritage, from tentative lists and nomination through to management. 

(2017) Case studies carried out within the ‘Our Common Dignity Initiative 2011-2016: Rights-Based Approaches in World Heritage’. Rapports Techniques. ICOMOS Norge, Oslo, 28p. [Book]

The Our Common Dignity initiative has resulted in a range of activities. This document summarizes some of the independent case studies initiated by ICOMOS Norway and its partners. While not formally part of the Advisory Body collaboration, they offer important lessons and insights. The purpose of presenting these case studies now is to illustrate rights issues being discussed in various geo-cultural regions. The case studies presented here were initiated by ICOMOS Norway in dialogue and collaboration with ICOMOS National Committees and professional partners possessing extensive experience with the selected World Heritage Areas. The case studies aim to shed more light on, and contribute towards, internal and international discussions on rights issues that could or should be regarded as relevant in the context of World Heritage management and heritage management in general.

(2017) RAPPORT de FORMATION : HERITAGE AND RIGHTS, African Regional Pilot Training Course, Ditsong Museum, South Africa, 13-17 March 2017

Between 13 and 17 March 2017, about 21 participants from across nine African countries, attended the ground-breaking African Regional pilot training course on heritage and rights that was undertaken within the context of “Our Common Dignity: Towards a Rights Based Approach” hosted at Ditsong Cultural History Museum in Pretoria, South Africa.

(2017) Résolution "Notre dignité commune : prochaines étapes pour des approches fondées sur les droits dans le patrimoine mondiaesolution" 19GA 2017/23

(2018) Déclaration de Buenos Aires marquant le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme

 


 



20 icomos pimachiowinakicanada De Vries Gregory W 2015Groupe de travail sur le patrimoine autochtone


Point focal :  Christophe Rivet, ICOMOS Canada

Le groupe de travail sur le patrimoine autochtone est une initiative internationale pluridisciplinaire qui a pour but de mieux comprendre les différentes facettes du patrimoine autochtone.

En effet, lors de l’Assemblée générale à Delhi en 2017, les membres d’ICOMOS ont voté à l’unanimité une résolution sur le patrimoine autochtone. Cette résolution s’inscrit dans les objectifs de la Convention du patrimoine mondial, d’un grand nombre de chartes internationales et de Comités nationaux, ainsi que de la Déclaration de Nara sur l’authenticité. Son objectif était de souligner le besoin de s’attarder aux dimensions complexes de ce patrimoine pour mieux outiller l’organisation et contribuer à sa protection.

La résolution met l’emphase sur les points suivants :
« Reconnaît que la définition et la conservation du patrimoine culturel autochtone nécessitent l'élaboration de directives en adéquation avec la forme et la nature de ce patrimoine ;

Reconnaît également que l'inclusion des peuples autochtones et de leurs perspectives dans le développement de ces directives est un objectif qui doit être poursuivi à travers le travail des Comités nationaux et scientifiques internationaux de l’ICOMOS ;

Résout de mettre en place un groupe de travail composé de membres de Comités nationaux et scientifiques internationaux de l’ICOMOS au cours de la première année suivant l'adoption de la présente résolution. Le mandat de ce groupe de travail consiste à élaborer des directives théoriques et de bonnes pratiques liées à l'identification et à la conservation du patrimoine culturel autochtone. Un secrétariat peut être hébergé par l'un des Comités nationaux pour aider ce travail ;

Précise que, même si ce groupe de travail s'efforcera d'inclure les représentants des peuples autochtones du monde entier, il est entendu qu'il ne reflétera pas légitimement toutes les opinions ou ne constituera pas une atteinte aux droits des peuples autochtones. » (Résolution 19GA 2017/27)

Suite à cette résolution, une groupe de professionnels de différents horizons s’est formé pour mettre en branle l’initiative. ICOMOS Canada a offert de mettre en place un secrétariat pour coordonner un groupe de travail.

Les priorités immédiates du groupe sont :
• Une première emphase sur la place du patrimoine autochtone dans le cadre de la Convention du patrimoine mondial, en particulier sur la capacité des Orientations guidant la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial de fournir des outils adéquats dans la préparation et l’évaluation des valeurs autochtones;
• La formalisation du groupe de travail et le développement d’un plan de travail ;
• La tenue d’une réunion internationale sur le sujet au Canada.

 

Photo : Enfants Anishinaabe au bord de la rivière Poplar, Canada, 2015 © De Vries, Gregory W.

 


SDG Poster

Groupe de travail sur le développement durable


Point focal : Ege Yildrim

Président du groupe de travail : Peter Phillips

La communauté internationale, composée des décideurs politiques, des gouvernements et des activistes, a traversé depuis 2015 une période historique de transition : l’ONU a renouvelé son engagement pour le développement durable à travers la conclusion des Objectifs du Millénaire pour le développement (2000-15) et l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030, ainsi que des 17 objectifs de développement durable (ODD) (#GlobalGoals) en septembre 2015 et du Nouvel Agenda Urbain (NAU) en octobre 2016.
L’ICOMOS s’est également fortement engagé ces dernières années pour le développement durable, ayant notamment organisé d’importantes rencontres scientifiques et diffusé des documents de politique pour souligner le rôle vital du patrimoine culturel au sein du processus de développement durable. Depuis l’adoption du Programme de développement de l’ONU pour l’après2015, l’ICOMOS se concentre désormais sur la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, des ODD et du NAU du point de vue du patrimoine culturel et naturel. Cet effort se fait dans le cadre du mandat de l’ICOMOS et de sa collaboration avec des partenaires stratégiques.

Pour plus d'informations, consultez la page Patrimoine culturel et développement durable.

téléchargementListe des membres du G de T SDD (Word)
Rapport ICOMOS sur le "High-Level Political Forum" des Nations Unies  (HLPF) 2018

 


 

ICOMOS EPWG Delhi 2017

Groupe de travail des professionnels émergents


Contact : epwg.secretary[at]icomos.org

Le groupe de travail des professionnels émergents (GTPE) de l'ICOMOS International a été établi en 2017, en réponse à l'appel du rapport annuel 2016 de l'ICOMOS, pour l'expansion de la base des membres professionnel émergents. Neuf résolutions ont été adoptées lors de la 19e Assemblée générale de l'ICOMOS, à Delhi, en Inde, qui constituent les rôles et la portée des activités entreprises par le GTPE (Résolution 19GA 2017/33 - Initiative des professionnels émergents). Des téléconférences internationales et régionales sont organisées par le GTPE afin de suivre le progrès des initiatives en cours, de partager les mises à jour et d'impliquer davantage les nouveaux praticiens du patrimoine, dans le rôle d'un groupe de travail de l'ICOMOS.

L'actuelle représentante des jeunes professionnels au Conseil d'administration de l'ICOMOS, est Clara Rellensmann (ICOMOS Allemagne), élue lors de l'Assemblée générale de Delhi 2017.

Activités de la Journée Internationale des Monuments et des Sites de 2018

Le thème de la Journée Internationale des Monuments et des Sites de l'ICOMOS 2018 (« JIMS ») est Le Patrimoine Pour Les Générations, dirigé par le groupe de travail des professionnels "mergents de l'ICOMOS. La Journée Internationale des Monuments et des Sites 2018 a été l'occasion de rappeler l'importance des échanges intergénérationnels dans la sauvegarde et la promotion du patrimoine. Les activités visaient à favoriser un dialogue intergénérationnel fructueux. Celles-ci comprenaient des conférences, des séances de formation, des tables rondes, des campagnes d'affichage, des après-midi avec des membres plus jeunes et plus âgés, des professionnels et des non-professionnels, ainsi que des visites interactives de sites du patrimoine. La stratégie centrale de la JIMS était principalement axée sur la diffusion d'informations liées aux événements, sur les différents réseaux sociaux. Voici la liste des événements de la JIMS 2018: https://www.icomos.org/fr/focus/18-april-international-day-for-monuments-and-sites/events2013
Des images des différents événements JIMS ont été téléchargées sur la banque de photos de l'ICOMOS. Ces images seront utilisées pour les futurs programmes de l'ICOMOS, en particulier sur le thème « Présentation et transmission du patrimoine ». Toutes les contributions photo ont été nommées « 2018 IDMS #heritage4generations », vous pouvez les consulter ici:https://www.icomos.org/fr/mediatheque

téléchargement Rapport intérimaire de l'EPWG, partagé lors de l'Assemblée de l'Europe à Helsinki, 7-10 juin 2018.
téléchargement Rapport de synthèse de la JIMS 2018.
téléchargement Liste des membres du Groupe de travail des Professionnels Emergents (Novembre 2019)

Image : © ICOMOS - photographie prise lors de l'Assemblée générale 2017


Syrie Irak 11Groupe de travail Irak / Syrie

Texte mis à jour le 14/06/2019


Point focal :
  Samir Abdulac

La crise actuelle dans la région, y compris en Syrie et en Irak, a eu des effets dévastateurs en termes de souffrance humaine et de destruction du patrimoine culturel. Dans la phase post-conflit, les démolitions et reconstructions hâtives à grande échelle peuvent également menacer l'authenticité et l'intégrité du patrimoine si aucune directive adéquate n'est fournie pour la reconstruction, la réhabilitation et le rétablissement des biens. La 18e Assemblée générale de l'ICOMOS, réunie à Florence en novembre 2014, a adopté à l'unanimité une résolution demandant au Comité exécutif de continuer à répondre à cette tragédie en chargeant le Groupe de travail de l'ICOMOS sur la sauvegarde du patrimoine culturel en Syrie et en Irak de coordonner les activités de l'ICOMOS en matière de coopération et d'échanges tant que le conflit actuel et ses conséquences ultérieures perdureront, en coopération avec l'UNESCO et les autres partenaires internationaux et nationaux.
téléchargement
Télécharger la résolution 18GA 2014/21

 

La stratégie adoptée combine différentes actions :

 Suivi et évaluation de la situation
Un suivi permanent de la situation dans la région déchirée par la guerre, y compris la documentation et les visites sur le terrain, permet une connaissance et une compréhension actualisées et utiles des défis, des besoins, des opportunités, des acteurs et des parties prenantes. Une base de données contenant des informations trilingues (AR-EN-FR) est en cours de constitution.

Participation à des réflexions et échanges de haut niveau
Grâce à son expertise, le groupe de travail a activement participé à des dizaines de rencontres, ateliers, séminaires et colloques internationaux en Europe, dans la région arabe et aux États-Unis.

téléchargementTélécharger le document Syros 2015 (EN)
Télécharger le document Lens 2017 (FRE)

Développement de l’information et de la sensibilisation
Interviews données dans les médias et soumission d’articles dans des revues scientifiques. Promotion du projet vidéo « ICORP on the road ».

Formation de professionnels locaux
Certains professionnels syriens avaient été formés 2013. D’autres plus tardivement. Les sujets comprenaient la préparation aux risques et les relevés architecturaux. L’architecture vernaculaire est également en cours d’étude.

 Mission de conseil et d’assistance
Assistance consultative au suivi du patrimoine mondial, à la création de comités nationaux et aux demandes urgentes émanent d’agences et autorités locales.

 Participation à des programmes internationaux
Le Groupe de travail a participé activement à la définition et à la mise en œuvre d'un programme de l'UNESCO financé par l'UE pour la sauvegarde du patrimoine syrien, basé à Beyrouth, ainsi qu'à la préparation du nouveau fonds ALIPH pour la protection du patrimoine dans les zones de conflit.

 Partenariats pour entreprendre des projets
Grâce à des partenariats multidisciplinaires externes, l'ICOMOS s'est impliqué dans des activités que son propre budget ne lui permettait pas. C'est le cas de deux projets : ANQA (« phénix » en arabe) et AMAL (« espoir » en arabe).

téléchargementTélécharger le document de Delhi 2017sur le projet Anqa
Télécharger le rapport final du projet Anqa
(mai 2019)

 

Photo : © Samir Abdulac, Alep - Pierres triées et numérotées du minaret écroulé de la mosquée des Omeyyades, janvier 2019


ICOMOS CC WG thumbGroupe de travail sur le changement climatique


Point focal : Andrew Potts

Objectifs du plan de travail :

(1) Développer et coordonner les contributions de l'ICOMOS à la mise à jour du « Document de politique générale sur les impacts du changement climatique sur les biens du patrimoine mondial » de 2007 du Comité du patrimoine mondial. Il s'agira notamment de solliciter et de recueillir les contributions de diverses parties prenantes de l'ICOMOS, y compris les Comités nationaux et les Comités scientifiques internationaux, de faire la synthèse de ces contributions et de les offrir en temps opportun et de manière utile dans le cadre du processus conjoint UNESCO-ICCROM-UICCROM-IUCN-ICOMOS de mise à jour des politiques. Date d'achèvement prévue : juillet 2019.

(2) Élaborer un projet de programme d'engagement organisationnel sur le changement climatique mondial pour l'ICOMOS (la « Feuille de route »). La feuille de route de l'ICOMOS suggère un cadre pour l'engagement global des membres de l'ICOMOS sur le changement climatique, y compris les activités suggérées et les domaines d'engagement et de responsabilité des divers Comités scientifiques internationaux de l'ICOMOS, des Comités nationaux, des organes spécialisés et du Secrétariat. Date d'achèvement prévue : Octobre 2019 (lors de la réunion AdCom de l'ICOMOS à Marrakech, Maroc).

(3) Coordonner la rédaction d'une nouvelle Charte de l'ICOMOS sur le changement climatique et le patrimoine. Une charte est le type de document doctrinal international le plus formel de l'ICOMOS, traitant du patrimoine et de la conservation en tant que discipline. L'examen et l'adoption des chartes sont régis par des procédures spécifiques définies dans le Règlement intérieur de l'ICOMOS. La poursuite de la Charte comme pierre angulaire des efforts du groupe de travail est souhaitable à la fois parce que le résultat fournira une orientation faisant autorité sur les meilleures pratiques de gestion du patrimoine face au changement climatique, mais aussi parce que le processus inclusif requis pour l'examen de la Charte est peut-être le moyen le plus complet d'engager les membres de l'ICOMOS sur un sujet. La charte est censée être une carte du document de politique générale mais inclura tous les types de patrimoine culturel (pas seulement le patrimoine mondial) et peut s'étendre à des zones que le Centre du patrimoine mondial choisit de ne pas inclure dans sa politique pour des raisons politiques ou autres. Ébauche d'achèvement de la cible : Octobre 2019 (projet final soumis à l'assemblée générale annuelle de l'ICOMOS ; Rabat, Maroc) ; octobre 2020 : adoption à la 20e Assemblée générale de l'ICOMOS (Sydney, Australie).

Lire l'ébauche de note conceptuelle en anglais et en français.

Lire le plan de travail complet en anglais et en français.

Consulter la liste des membres du groupe de travail 

Photo : © Asian Development Bank / Flickr. Punakha Dzong est aussi appelé Pungtang Dechen Dechen Photrang Dzong, qui signifie « le palais du grand bonheur ». En 1994, les inondations ont presque détruit le Punakha Dzong, lorsque les eaux des deux rivières entourant la forteresse ont monté jusqu'à déborder. Le Bhoutan est souvent cité comme l'un des « points chauds » du changement climatique mondial.