Objectifs des comités scientifiques internationaux





CAR - CIAV - CIF - CIIC - CIPA - CIVVIH - ICAHM - ICICH - ICIP - ICLAFI - ICOFORT - ICORP - ICTC - ICUCH - IPHC - ISC20C  - ISCARSAH - ISCCL - ISCEAH - ISCEC - ISCES - ISCMP- ISCS - ISCSBH - ISCV - IIWC - PRERICO - THEOPHIL

 

CAR - Comité international pour l'art rupestre

Le but du Comité international pour l'art rupestre est de promouvoir la coopération internationale et de conseiller l’ICOMOS et les organes de l’UNESCO sur leurs activités dans le domaine de l'Art Rupestre. CAR introduit et coordonne dans le monde entier des actions en faveur de la connaissance, de la protection et de la réhabilitation du patrimoine d'art rupestre de l’humanité, par des activités et des interventions qui visent à accroître la sensibilisation des états concernant ce patrimoine, en améliorant la coopération internationale dans ce domaine, en établissant des liens entre chercheurs et spécialistes, en fournissant des conseils aux organisations internationales, en promouvant et produisant des publications ; en créant un inventaire mondial d'art rupestre ; en développant des méthodes traditionnelles et des techniques numériques modernes pour la documentation et la conservation d'art rupestre, y compris celles qui sont les moins coûteuses, non-tactiles et non-intrusifs, aussi bien que les dispositifs de protection. CAR a développé un projet de « Charte pour l'Art Rupestre » en vue de sa ratification comme un texte doctrinal de l’ICOMOS. En outre, en coopération avec ICOMOS International et le Centre du Patrimoine mondial de l’UNESCO, le Comité a développé une série d’études thématiques régionales et de directives de pré-nominations comme de nouveaux outils pour assurer une meilleure représentation des sites d’art rupestres sur la liste du Patrimoine mondial dans le futur.


Pas de site Internet.


CIAV - Comité international d’architecture vernaculaire

CIAV vise à promouvoir l'identification, l'étude, la protection et la conservation de l'architecture vernaculaire, en accord avec le mandat de coopération internationale que s'est donné l'ICOMOS. CIAV constitue un réseau international qui définit, améliore et favorise l'application des principes et des normes de conservation, ainsi que la recherche, la pratique et l'innovation dans la conservation du patrimoine vernaculaire bâti. Conformément à la stratégie établie en 2000 par l'ICOMOS, CIAV est né de la volonté de contribuer à une vision globale de la conservation de l’architecture vernaculaire, en offrant un forum dédié à l'étude du patrimoine vernaculaire bâti qui peut également aiguiller les spécialistes dans le domaine de la conservation du patrimoine vernaculaire.

 

CIF - Comité international pour la formation

Le but de ce Comité est de promouvoir la coopération internationale dans le domaine de la formation et de l’éducation à la protection, la conservation et la valorisation des monuments et des sites et du patrimoine bâti en général, afin de permettre une meilleure compréhension de la reconnaissance d’un tel patrimoine, de la technologie, de la gestion et de la doctrine et de conseiller l'ICOMOS sur le développement de programmes, dans ce domaine.
Le Comité accomplira ses objectifs en organisant un forum dédié à l'échange d'expérience, d’idées, de connaissances et des résultats des différentes recherches entre formateurs et chercheurs:
1. en soutenant/ en incitant la collecte et la diffusion d’informations sur les programmes de formation existants ;
2. en encourageant de nouvelles études et en développant la formation et l’éducation sur des thèmes liés à la conservation du patrimoine ;
3. par le développement de la coopération scientifique en nouant des liens avec des écoles, des centres, des comités et des organisations internationales impliqués dans la formation et l’enseignement de la conservation.
Les activités du Comité doivent être en accord avec les buts et les objectifs de l’ICOMOS et peuvent inclure l'organisation de réunions, la préparation de publications et d'autres activités, directement ou en collaboration avec des organisations nationales et internationales. Le Comité peut également entreprendre des activités régionales.

Site internet : http://cif.icomos.org/index.html

↑top↑


CIIC - Comité international des itinéraires culturels

Le besoin de créer le CIIC a résulté de l'apparition des itinéraires comme nouvelle catégorie de patrimoine, la nomination du Camino de Santiago au Patrimoine mondial a attiré l’attention internationale.
Une première réunion en novembre 1994 y a contribué, mais n'a pas totalement réussi la tâche de présenter et de définir cette nouvelle catégorie et d’établir une méthodologie appropriée. En raison de cela, un groupe de membres de l’ICOMOS venant de régions très diverses de part le monde a commencé à travailler sur ce sujet, aboutissant à la création du CIIC en 1998. Suite à leurs efforts intensifs et un long processus de consultations internationales, le CIIC a développé une définition et une méthodologie, qui est reflétée dans son projet actuel de Charte sur les Itinéraires Culturels.
Quand le Comité a été établi, les itinéraires culturels étaient une nouvelle discipline dans laquelle les experts étaient rares. Ainsi, le CIIC a eu un rôle majeur dans l'expansion de cette nouvelle expertise à tous les secteurs du monde. Les itinéraires culturels sont documentés d’une façon systématique et enregistrés dans une base de données gérée par le CIIC. Le CIIC a aussi volontairement coopéré avec d'autres Comités Internationaux de l’ICOMOS pour les aider à identifier et documenter les sites du patrimoine dans le contexte pluridisciplinaire des itinéraires culturels.

Site Internet : www.icomos-ciic.org



CIPAComité International pour la Documentation du patrimoine

CIPA - Documentation du patrimoine est un comité commun établi par l’ICOMOS et la Société Internationale pour la Photogrammétrie et la Télédétection (ISPRS). Il assure la liaison et la coopération entre l’ICOMOS et l’ISPRS.  L'objectif de CIPA est de promouvoir l'archivage, la documentation et l'étude du statut et des changements des objets culturels, des vestiges, des monuments, des ensembles de monuments et leurs abords, des villes et villages, des sites et des paysages culturels, grâce au développement d’applications de photographie, de photogrammétrie et des disciplines et techniques apparentées (tels que le métier de géomètre, la télédétection, la scannographie par laser en 3D, la CAO, l'organisation de banques de données, les systèmes informatiques, la prospection géophysique et aérienne, etc.). CIPA vise également à mener des programmes qui définissent les besoins en recherche, encouragent et soutiennent les activités de recherche, accroissent les échanges et la diffusion des informations, afin de promouvoir une meilleure compréhension de ce domaine. CIPA organise régulièrement des symposiums biannuels et encourage une coopération internationale dans le domaine de la documentation du patrimoine.

Site internet: cipa.icomos.org


CIVVIH Comité international des villes et villages historiques

Le Comité international des villes et villages historiques (CIVVIH) a été créé en 1982.

Les objectifs du CIVVIH sont d’approfondir la connaissance et les principes de préservation des villes, des villages et des ensembles urbains historiques; de favoriser l'intégration de la conservation dans l'aménagement urbain et le développement territorial; d’accroître l'intérêt pour la conservation des villes, villages et ensembles historiques; de faciliter l’échange d'expériences; d’encourager la formation, la recherche et les publications; de fournir une assistance technique dans les domaines concernés. Considérant la spécificité et la diversité des villes et villages historiques dans les différentes régions du monde, CIVVIH encourage la formation de sous-comités régionaux. Le Comité se réunit tous les ans, et publie les comptes-rendus de ses réunions et son bulletin d’information électronique.


Site internet : http://civvih.icomos.org/


↑top↑

ICAHM - Comité international de la gestion du patrimoine archéologique

ICAHM, établi en 1990, s'est fixé pour mission de promouvoir la coopération internationale dans le domaine de la gestion du patrimoine archéologique et de conseiller l'ICOMOS sur les questions de gestion du patrimoine archéologique. ICAHM propose un forum d'échange de savoirs et de recherche entre les archéologues, d'autres professionnels et les décideurs engagés dans la gestion des ressources archéologiques. ICAHM adhère aux objectifs de l'ICOMOS et aux principes d'Eger-Xi’an.

Site internet : www.icomos.org/icahm




ICICH - Comité international sur le patrimoine culturel immatériel

Les objectifs de ICICH, liés à ceux de l’ICOMOS, sont :
- Promouvoir la coopération internationale dans l'identification, l'étude et la solution de questions liées à l'identification éthique, la protection, l'interprétation et la gestion des associations culturelles immatérielles attribuées aux monuments et aux sites.
- Coopérer avec les Comités Scientifiques Internationaux de l’ICOMOS dans l'examen de documents doctrinaux aussi bien que dans la gestion et des pratiques de conservation, dans la lumière du rôle des attributs immatériels dans la signification et les valeurs de sites du patrimoine culturel.
- Conseiller l’ICOMOS sur le rôle qu'il peut avoir dans la mise en oeuvre, ou d'autres activités associées, de la Convention Internationale de l'UNESCO sur le Patrimoine Culturel Immatériel
- Conseiller l’ICOMOS sur rôle d'attributs immatériels dans le rôle qu’il joue dans la mise en oeuvre d'autres Conventions de l’UNESCO et des traités internationaux, comme la Convention du Patrimoine mondial et la Convention de la Haye.
ICICH effectue ses activités dans le cadre d'un programme triennal avec, parmi d'autre, des conférences, des ateliers et d'autres moyens pour des échanges interpersonnels directs, des visites d'étude, des publications, des services de conseils spécialisés à l’ICOMOS et à d'autres.

Site internet : http://icich.icomos.org.



ICIP - Comité international sur l’interprétation et la présentation

Le Comité sur l’interprétation et la présentation (ICIP) définit les objectifs et les principes d’interprétation et de présentation des sites. Son but est d’enrichir le discours historique contemporain et de renforcer les sensibilités aux Valeurs Universelles et aux modes spécifiques d’expression humaine présents dans les sites du patrimoine culturel.Le Comité étudie à la fois la théorie et la pratique de l’interprétation du patrimoine.Les domaines clés incluent les aspects expérientiels des sites du patrimoine, l’intégration, l’authenticité, le respect de la signification culturelle, du contexte, de l’évolution des technologies et des techniques d’interprétation et de présentation publique.


Site internet : icip.icomos.org

↑top↑

ICLAFI - Comité international sur les questions légales, administratives et financières

Les objectifs du Comité sont de promouvoir la coopération internationale entre les experts dans l'identification, l'étude et la solution des questions légales, administratives et financières en rapport avec la reconnaissance, la protection, l'entretien et la conservation des monuments, des ensembles et des sites et plus largement le patrimoine culturel dans son ensemble.
Les activités pour accomplir ses objectifs incluent en particulier des conférences scientifiques et des ateliers en accord avec les réunions du Comité, des visites d'étude et des publications. De plus, le Comité fournit des avis et des conseils sur des questions légales, administratives et financières à l'Assemblée générale, au Conseil d’administration et aux Comités nationaux et scientifiques.
L’ICLAFI se réunit tous les ans et publie les comptes rendus de ses réunions annuelles.

Website : http://iclafi.org/

ICOFORTComité international sur les fortifications et le patrimoine militaire

Constitué en février 2005, l’ICOFORT concerne non seulement les structures construites à des fins militaires mais également les paysages d’actions militaires ou navales ainsi que les monuments commémoratifs à la fois de défense et de conflit.
De plus, le patrimoine associé à de tels sites et monuments est intéressant pour ICOFORT étant donné l’importance du conflit dans la formation de sociétés humaines et de leurs technologies. Depuis sa formation, ICOFORT a tenu douze réunions internationales et a travaillé selon plusieurs plans d’action triennaux successifs pour les périodes 2005-2008, 2009-2011, 2012-2014 et 2015-2017. Le Comité se concentre particulièrement sur la promotion, l’étude, la conservation et la reconversion du patrimoine militaire à travers la rédaction de la Charte ICOFORT sur les fortifications et le patrimoine apparenté, qui reprend les principes de protection, conservation et d’interprétation. ICOFORT se charge également de tisser des liens entre les institutions dans le but d’encourager la collaboration pour la recherche sur les fortifications, afin d'oeuvrer à leur préservation et à leur restauration.

Site internet :

http://www.icofort.org

ICORP - Comité international sur la préparation aux risques

L’objectif du comité international sur la préparation aux risques est d’améliorer l’état de préparation, réaction et reconstruction dans le secteur patrimoine lors de désastres d’origine naturelle ou humaine. ICORP œuvre avec les gouvernements, institutions, ONGs, professionnels et communautés à l’intégration de la protection de sites du patrimoine culturel dans les politiques et pratiques locales, nationales et internationales de gestion de catastrophe. Ceci est atteint grâce à l’éducation, et à la formation concernant l’anticipation des risques et la mitigation, le plan de préparation, et l’intégration de processus de gestion du patrimoine à risque dans les plans de reconstruction. A travers son réseau de professionnels et le partage d’expérience et d’expertise, ICORP cherche à stimuler et soutenir des activités transversales, au côté de l’ICOMOS et des comités nationaux ou internationaux, dans la promotion et l’amélioration de la préparation aux catastrophes touchant le patrimoine culturel en général. ICORP soutient également l’ICOMOS en tant que pilier fondamental du Bouclier Bleu.

Site Internet : http://icorp.icomos.org/


↑top↑

ICTCComité International sur le tourisme culturel

Le Comité international sur le Tourisme Culturel de l’ICOMOS (ICTC) fournit un forum favorisant le dialogue concernant la conservation du patrimoine et les professionnels du tourisme; ainsi qu'une plateforme pour les recherches et les activités pluridisciplinaires et multipartites, dans le but d'atteindre des niveaux élevés en terme de politique de direction et de gestion de l'héritage culturel sur les sites historiques et les destinations touristiques.  

L'intégration des questions intersectorielles place la conservation et le tourisme culturel au centre de l'intérêt pour le développement durable.  En tant que réseau professionnel international, le Comité International sur le Tourisme Culturel de l’ICOMOS (ICTC) cherche à travailler à un niveau stratégique pour conseiller les gouvernements et influencer les autres organismes internationaux – UNESCO, UNWTO et IUCN- afin qu'ils adoptent des politiques et des pratiques qui soutiennent mieux la conservation de l'héritage culturel en contexte de développement touristique.  

Une approche inclusive multipartite intégrée au planning, à la gestion, la conservation, la  sauvegarde et la protection du patrimoine culturel des destinations touristiques – impliquant les visiteurs et les communautés, ensembles – avec l'objectif de réaliser des bénéfices socio-culturels  tout comme économiques grâce au tourisme culturel.  

 Le Comité international sur le Tourisme Culturel de l’ICOMOS est partenaire des comités nationaux de l'ICOMOS ainsi que des comités scientifiques internationaux (ISC); il organise des sessions et contribue aux conférences internationales; mais organise également ses propres tables rondes, séminaires d'expert internationaux et ateliers.L'intérêt principal est d'adresser les questions pertinentes concernant l'héritage culturel et la gestion du tourisme à la communauté internationale de la conservation et de préparer des publications qui feront avancer la politique dans ce domaine.  

Site Internet :  http://icomos-ictc.org/



  • ICUCH- Comité international du patrimoine culturel subaquatique

L'objectif du Comité est de stimuler l'intérêt international pour la conservation du patrimoine culturel subaquatique dans le monde parmi les gouvernements et les institutions privées, les adeptes, les praticiens et le grand public, promouvoir l'inventaire systématique du patrimoine culturel subaquatique dans le monde; développer et promouvoir des stratégies efficaces pour la conservation, la gestion et la présentation du patrimoine culturel subaquatique dans le monde; promouvoir des méthodes et des normes optimisées pour le repérage, l'exploration, l'enregistrement et l'intervention sur les sites du patrimoine subaquatique; établir des normes pour la formation et la qualification des praticiens engagés dans la conservation et la gestion des sites de patrimoine culturel subaquatique et partager l'expérience et l'expertise pour la conservation et la gestion des sites de patrimoine culturel subaquatique.

Site internet : http://icuch.icomos.org  

 

IPHC - Comité international pour le patrimoine historique polaire

L'IPHC a été créé le 1er novembre 2000. Son secrétariat est basé en Nouvelle-Zélande. Les objectifs de l'IPHC sont de promouvoir la coopération internationale dans la protection et la conservation du patrimoine non-indigène dans l'Arctique et Antarctique ; consulter et coopérer avec des peuples indigènes arctiques quant au patrimoine de signification culturelle mutuelle; à créer un forum d'échanges d'expériences, d'idées, de savoir et de résultats de recherches entre les différents intervenants professionnels, archéologues, conservateurs, historiens, législateurs et d'autres professionnels, à promouvoir des projets et études internationales et à étendre la coopération technique en privilégiant les liens avec des institutions spécialisées.
Un principe phare du travail du Comité International du Patrimoine Polaire est que « toute preuve d'activité humaine passée dans les secteurs polaires a une signification potentielle pour la documentation et la compréhension de l'histoire de ces secteurs et devrait être évalué pour une éventuelle désignation comme un site de patrimoine culturel avant tout changement ou destruction ». En espérant que la mise en application de ce principe permettra d’éviter des pertes inutiles d'informations sur le patrimoine culturel de valeur en raison de la prise de décisions hâtive.

Site internet : www.polarheritage.com


↑top↑

ISC20C Comité Scientifique International sur le patrimoine du 20e siècle

Le Comité scientifique international de l’ICOMOS sur le patrimoine du XXe siècle (ISC20C) développe et promeut les meilleures méthodes de conservation pour les sites et monuments du XXe siècle, beaucoup d’entre eux étant en danger suite à une absence de reconnaissance, de conservation et d’encadrement.

L’héritage du XXe siècle est très diverse et englobe tant les constructions, sites, structures, ensembles et réseaux urbains; que les paysages culturels, l’archéologie industrielle et historique, l’héritage tangible et intangible.

 ISC20C a une approche interdisciplinaire et s’adresse particulièrement à un public professionnel jeune, à travers un programme de formation et de développement, et une implication active dans les projets de ISC20C, tels que:

  • La révision des Approches concernant la conservation de l’héritage du patrimoine architectural du XXe siècle (Madrid Document, 2014), qui apporte un guide de références international sur la manière dont conserver durablement et gérer les sites de l’héritage moderne, actuellement révisée pour inclure les paysages culturels et urbains du XXe siècle en collaboration avec le CIVVIH, le TICCIH et le ISSCL.
  • La création d’une structure historique thématique en collaboration avec the Getty Conservation Institute sur un projet de conseils afin d’aider les chercheurs à identifier les sites modernes ayant un potentiel, en délimitant les périodes historiques du XXe siècle, avec l’appui d’illustrations sélectionnées.
  • Le développement d’un système d’alertes pour l’héritage à travers la création d’un guide en ligne, en collaboration avec des programmes régionaux sur l’héritage contemporain qui inclue d’ores et déjà une initiative pour l’héritage socialiste, militant pour la reconnaissance et la protection du patrimoine, et le projet MASEANA, soutenant les nations de l’ASEAN dans la préservation de leur patrimoine contemporain.

    ISC20C est également activement impliqué dans les nominations pour l’héritage contemporain moderne à travers le développement de politiques, l’examination de candidatures et le suivi de la conservation.

    L’ISC20C bénéficie de partenariats actifs avec UAI, TICCIH, ICCROM, mAAn, Docomomo et le World Monuments Watch.

    Site Internet : http://icomos-isc20c.org


    ISCARSAH - Comité international pour l'analyse et la restauration des structures du patrimoine architectural

    ISCARSAH est dédié à l'étude des aspects structurels du patrimoine architectural. Son objectif principal est de promouvoir la contribution d'ingénierie structurelle dans l'étude, la conservation et la restauration de constructions du patrimoine, de sorte qu'une compréhension complète des matériaux, de la morphologie et de la réponse structurelle devienne une partie intrinsèque de la pratique de la conservation. ISCARSAH vise également à établir et à mettre régulièrement à jour des directives ou des recommandations; à rassembler, étudier et diffuser des connaissances et des informations sur les principes, les techniques et les règles; à participer à l'organisation de programmes de formation dans le monde entier, afin de promouvoir une meilleure compréhension sur le terrain; à promouvoir le travail collaboratif avec les autres Comités scientifiques internationaux de l'ICOMOS; et à mettre l'expertise de professionnels et de spécialistes qualifiés au service de la communauté internationale. ISCARSAH participe également à des missions liées à l'étude et à la conservation de structures du patrimoine, en particulier celles qui sont menacées ou affectées par des catastrophes naturelles.

    Site internet :    www.iscarsah.org

    ISCCL - ICOMOS – IFLA – Comité scientifique international des paysages culturels

    Le Comité Scientifique International ICOMOS-IFLA est un Comité composite, commun à l’ICOMOS et à l’IFLA (Fédération Internationale des Architectes Paysagistes). Son but est de promouvoir la compréhension, la conservation et l'utilisation avisée des paysages culturels pour un intérêt privé et public, et dans le but général de soutenir et d'améliorer la qualité de vie. L’ISCL s’intéresse particulièrement aux dimensions historiques culturelles et naturelles des paysages et promeut une démarche intégrée et holistique en faveur d’un développement conceptuel et d’une gestion sur place réaliste. Le Comité se préoccupe à la fois des attributs et valeurs matériels et immatériels des paysages. L’ISCL utilise le mot « paysage » pour nommer les paysages de toutes sortes, incluant par exemple, les paysages façonnés par les communautés autochtones et locales, les paysages agricoles et ruraux, les paysages urbanisés et industrialisés, les paysages maritimes, les parcs et jardins créés pour des raisons esthétiques, et les ensembles formés par les immeubles, constructions, monuments, centres urbains, villes, villages et sites archéologiques. L’ISCL conseille l’ICOMOS sur tous les sujets relatifs à l’identification, la documentation, l’évaluation et la conservation de paysages culturels, y compris ceux qui sont proposés ou nommés sur la liste du Patrimoine mondial. L’action du Comité s’opère à travers l’instauration de groupes de travail sur des sujets spécialisés, des discussions en ligne, des réunions annuelles, des publications et des interventions, et à travers l’organisation de conférences, d’ateliers et visites de sites. 


    Site internet : http://landscapes.icomos.org/index.php/en/

    ↑top

    ISCEAH - Comité international sur le patrimoine de l’architecture en terre

    ISCEAH se concentre sur le patrimoine de l’architecture en terre. Pour l'ISCEAH, le patrimoine architectural en terre est défini comme le patrimoine architectural, archéologique et culturel construit en matériaux faits d’argile crue et de terre.
    Les objectifs de l’ISCEAH sont de susciter un niveau d’activité substantielle et de mobiliser un nombre important de membres disposés à partager leurs expériences et à contribuer au développement de meilleures pratiques et méthodes pour la protection et la conservation du patrimoine de l’architecture de terre mondial , de l’archéologie et des paysages culturels.
    Les objectifs du programme scientifique de l’ISCEAH sont axés sur cinq thèmes généraux: 1) la conservation et l’étude du statut -et éventuellement de l’utilisation- du patrimoine architectural; 2) la conservation et l’étude de l’environnement archéologique en terre; 3) la coopération dans le processus de compréhension des techniques historiques et traditionnelles des structures en terre par le biais de la recherche sur la matérialité, notamment son impact sur les nouvelles constructions en terre; 4) la recherche sur la contribution du patrimoine architectural en terre aux paysages culturels et ses relations avec le patrimoine immatériel et les traditions vivantes et 5) la recherche des techniques asismiques anciennes ou historiques et leur utilisation en plus des recherches en cours à l’adaptation des structures existantes et à la construction de nouvelles structures adéquates.

    Site internet : http://isceah.icomos.org

    ISCEC - Comité international sur l'économie de la conservation

    La tâche majeure du Comité est d'analyser et améliorer l'état de l'art « de l'économie de la conservation du patrimoine culturel », afin de développer de nouvelles directives et des suggestions pour des plans, programmes et projets de conservation intégrés durables.
    Le patrimoine culturel a un rôle croissant dans des stratégies de développement durable urbaines : le caractère durable, la créativité et le patrimoine culturel sont strictement liés. Le Comité rassemblera les exemples « des meilleures pratiques » pour la conservation intégrée en vue du développement d'une base de données spécifique pour améliorer des outils et des approches d'une perspective multidimensionnelle.

    Le Comité développe actuellement son site internet.

    ISCES - Comité scientifique international sur l'énergie et développement durable

    Les objectifs du comité sont les suivants: sensibiliser au fait que la conservation des lieux patrimoniaux fait partie intégrante de la conservation des ressources limitées de la planète, et sensibiliser à la conservation de l'énergie et à la durabilité inhérente des lieux patrimoniaux; servir d’organisme d'experts internationaux pour l'application des principes de conservation d'énergie et de développement durable dans la conservation des lieux patrimoniaux; collecter, diffuser et promouvoir la recherche dans les domaines de la conservation de l'énergie et du développement durable touchant les lieux patrimoniaux; offrir un espace de discussion et d'échange d'informations, régional et international, sur les questions de principe et pratiques technique, juridiques et administratives touchant à l'application de la conservation de l'énergie et aux principes de développement durable pour la conservation des lieux patrimoniaux; fournir des informations relatives à l'application de la conservation de l'énergie et aux principes de développement durable dans la conservation des lieux patrimoniaux pour les gouvernements, les organisations publiques et politiques; participer aux projets de recherche internationale sur l’efficacité énergétique au sein des lieux patrimoniaux, étudier et sensibiliser aux risques pour le Patrimoine liés au changement climatique; travailler en coopération avec les membres des ISC autour des problématiques communes liées à l’énergie, au développement durable et au le changement climatique.

    Site internet : http://isces.icomos.org


    ↑top↑

    ISCMP - Comité international pour les peintures murales

    Le principal objectif du Comité est de promouvoir la coopération internationale pour l'identification, la protection et la conservation des peintures murales:
    - en stimulant l’intérêt international pour le patrimoine culturel peint et sa conservation, parmi les gouvernements et les institutions privées, les historiens d'art, les conservateurs et le grand public;
    - en établissant des liens d'une part entre historiens de l’art, archéologues et conservateurs et d'autre part chercheurs, experts, institutions de formation et de recherche travaillant dans le domaine des Peintures Murales;
    - promouvoir l'inventaire systématique et la documentation sur le patrimoine culturel des peintures murales,
    - lancer et coordonner des activités de recherche appliquées dans le domaine des peintures murales et leur conservation ;
    - Le partage d'expérience et expertise dans la conservation et la gestion de patrimoine des Peintures Murales.

    Pas de site Internet à l'heure actuelle.

    ISCS - Comité scientifique international de la pierre

    Le Comité scientifique international pour la Pierre (ISCS) vise à promouvoir les connaissances sur la préservation et la conservation de matériaux de construction poreux inorganiques (IPBM), tels que les pierres naturelles et artificielles, conformément aux objectifs de co-opération internationale.  En utilisant une approche multidisciplinaire, il vise à identifier les lacunes de la recherche, stimuler et soutenir les activités de recherche et accroître l’échange et la diffusion des connaissances et des compétences, afin de promouvoir une meilleure compréhension dans le domaine du patrimoine. La Commission a publié en 2008 le Glossaire multilingue illustré des modes de détérioration de la pierre qui peut être téléchargé depuis le site Web du CSI. Le site sert en outre de référentiel pour les actes du « Congrès International sur la Détérioration et la Conservation de la Pierre ».

    Site internet : http://iscs.icomos.org


    ISCSBH - Comité international sur le patrimoine bâti partagé

    Le Comité Scientifique International sur le Patrimoine Bâti partagé est relativement jeune. Débutant comme Comité Scientifique sur l'Architecture Coloniale Partagée et l'Urbanisme en 1998, il a changé son nom en Patrimoine Bâti Partagé en 2003, pour un élargissement de ses objectifs.Le Comité a été fondé pour promouvoir l’importance de partager l'appréciation et la responsabilité du patrimoine bâti. Créé par des peuples différents, de pays différents, avec divers environnements culturels, religieux et sociaux, dans des nombreux cas ce patrimoine bâti partagé est devenu une partie fondamentale du patrimoine national et était responsable de l'identité du peuple et des nations. Dans d'autres cas, il a été négligé et menacé de destruction. Notre objectif principal est de promouvoir une approche intégrée de la conservation, qui signifie la revitalisation de zones délabrées, de valeur historique et de paysages en réutilisant les bâtiment existants et l'infrastructure, tant qu’ acceptable d'un point de vue social et économique.Pour atteindre ce but, SBH organise des ateliers professionnels, des symposiums et des conférences traitant de son objectif principal. La première conférence a été tenue à Melaka (Malaisie) en 2003.A Melaka, nous avons discuté du traitement du patrimoine bâti qui a été partagé entre l'Asie et l'Europe. Le prochain atelier aura un centre d’intérêt beaucoup plus large, mais il est entendu que les questions de patrimoine bâti partagé en Afrique devraient atteindre une diffusion plus large.

    Site internet : http://sbh.icomos.org

    ↑top↑

    ISCV - Comité international sur le vitrail

    Le but du Comité est d'organiser des Forum Internationaux sur la Conservation et la Technologie de vitraux historiques sur une base régulière; pour constituer un réseau et un forum, dans lequel beaucoup de formes différentes de coopération ont lieu; conseiller les responsables de la conservation de monuments historiques - et d'autres groupes en charge de la conservation de vitraux historiques et s’occuper des services d’experts; informer sur la recherche actuelle au sein de ce réseau. 

    Pas de site Internet à l'heure actuelle.

    IIWC - Comité international du bois

    Fondé en 1975, le Comité international du bois cherche à promouvoir une coopération internationale au sein du domaine de la conservation du patrimoine en bois, tant matériel qu’intangible, y compris temporaire, évolutif, marin et mobile. IIWC a rempli ses objectifs à travers la promotion des échanges de connaissance, la recherche au sein des institutions, professionnels, au niveau international, national et local. De plus, IIWC cherche à alerter et à encourager les états partis quant à la conservation de tout le patrimoine du bois, en simplifiant l’échange d’information, de théorie, de méthodes, des processus et les techniques, parmi les acteurs de la conservation dans ce domaine précis.

    IIWC cherche également à coordonner des études d’ores et déjà existantes, à promouvoir de nouvelles études, à étendre la coopération technique et établir des liens avec les institutions et les organisations industrielles dans les domaines appropriés. Les activités d'IIWC incluent l'organisation de réunions, la préparation de publications, la collection et la dissémination d'informations.

    Site Internet : www.icomos.org/iiwc/

    PRERICO -Comité international sur les sites de religion et de rituels 

    Le comité scientifique international sur les sites de religion et de rituel (ci-après PRERICO) a été fondé selon les statuts de l’ICOMOS et les Principes éthiques adoptés lors de la 18ème Assemblée Générale à Florence, en Italie, le 12 novembre 2014.

    PRERICO promeut la recherche, la compréhension, la protection, la conservation et la gestion des diverses formes de patrimoine liées aux constructions, sites, paysages et autre lieux à signification religieuse ou sacrée, ainsi que celles liées aux associations ou activités, notamment les rituels, artisanats et autres formes de patrimoine culturel immatériel, dont la valeur patrimoniale est reconnue, dans un contexte religieux ou rituel, au regard de leur rôle passé, présent et futur.

    PRERICO encourage la connaissance mutuelle et la compréhension, le respect et la tolérance. C’est pourquoi il promeut la reconnaissance  des lieux religieux ou de rituels comme plateforme d’apprentissage et de réflexion et comme système de participation et de dialogue pour les communautés. 

    PRERICO  soutient les activités de développement des capacités de conservation de tels lieux. Il accompagne la collecte et le partage des diverses expériences professionnels et des connaissances. Il produit des recommandations  à destination de l’ICOMOS sur l’identification, la conservation, l’usage et la valorisation de ces lieux, en prenant en compte la diversité culturelle et  les différentes sensibilités, tel que mentionné au paragraphe 2, et collabore avec les autres Comités de l’ICOMOS.

    ↑top↑


    THEOPHIL - Comité International sur la théorie et la philosophie de la Conservation et de la Restauration

    Le but du Comité - en accord avec l'objectif de coopération internationale de l’ICOMOS - est d'explorer la base et la structure de la conservation, la restauration et la théorie de la conservation et la pratique dans un monde globalisé. Avec ces développements en mémoire, le Comité espère réaliser le but ambitieux d'analyser des problèmes récents et de suggérer des propositions appropriées, peut-être même des réponses.
    Les activités du Comité dans le domaine de la conservation et de la restauration peuvent inclure l'examen du corpus existant des documents et des études scientifiques; l’identification de besoins et les secteurs non recouverts par des intérêts; les développement d'idées et visions pour l'avenir ;  tout en coopérant avec d'autres Comités de l’ICOMOS et unités scientifiques d'autres institutions (comme l'UNESCO, l’ICCROM et l’ICOM) pour établir une base théorique commune pour la conservation du patrimoine culturel.

    Pas de site Internet à l'heure actuelle.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies permettant la mémorisation de vos informations de connexion, la personnalisation des contenus, l’affichage des vidéos et la mesure d’audience.

Votre navigateur ainsi que des outils en ligne vous offrent la possibilité de paramétrer ces cookies. En savoir plus

J'ai compris

ICOMOS
Termes et conditions d’utilisation des témoins de navigateurs, ou « cookies »

ICOMOS vous informe que, lors la consultation du site Internet de l’ICOMOS et de toutes les pages de ce domaine, des témoins de connexions, dits « cookies », sont déposés sur l’ordinateur, le mobile ou la tablette de l’utilisateur.

Un cookie est une information qu’un site internet conserve sur l’ordinateur de l’utilisateur et que le navigateur de l’utilisateur fournit au site Internet chaque fois que le visiteur s’y connecte. Ces cookies permettent essentiellement à l’ICOMOS :

Vous trouverez ci-dessous la liste des cookies utilisés par notre site et leurs caractéristiques.

Cookies crées par l'utilisation d'un service d'un tiers sur le site :

https://developers.google.com/analytics/devguides/collection/analyticsjs/cookie-usage)

 À savoir :

Vous pouvez paramétrer votre navigateur afin qu'il vous signale la présence de cookies et vous propose de les accepter ou non. Vous pouvez accepter ou refuser les cookies au cas par cas ou bien les refuser une fois pour toutes. Il est rappelé que ce paramétrage est susceptible de modifier vos conditions d'accès aux services du site nécessitant l'utilisation de cookies.

Le paramétrage des cookies est différent pour chaque navigateur et en général décrit dans les menus d'aide. Vous trouverez davantage d'explications sur la manière de procéder via les liens ci-dessous.

Firefox   •  

Chrome  •  

Safari   •  

Internet Explorer

 

Télécharger le document