Communiqué de presse - 9 janvier 2013

 ICOMOS, en coopération avec l'ICCROM et la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie (DGMA), et en coordination avec l'UNESCO, a organisé un cours e-learning pour les professionnels du patrimoine culturel syrien du 7 au 8 janvier 2013 au Musée national de Damas. Le cours a été dirigé par le Comité scientifique international de l'ICOMOS sur la préparation aux risques - ICORP.Participants aux ICOMOS-ICCROM cours e-learning

Depuis ses débuts en 2011, le conflit armé en Syrie a atteint un niveau sans précédent et dramatique avec des pertes humaines énormes, des centaines de milliers de réfugiés, et des dommages importants aux infrastructures et biens. Le patrimoine culturel sous toutes ses formes subit continuellement les effets directs et indirects du conflit en cours. Les sites du Patrimoine mondial de la Syrie ainsi que de nombreux biens culturels d'importance nationale et locale sont en grave danger.

 Le degré et l'étendue des dégâts nécessitent une aide, assistance et mobilisation internationale en faveur de la protection et de la restauration du patrimoine culturel mobilier et immobilier Syrien. L'ICOMOS suit en permanence et de façon neutre la situation des sites du patrimoine culturel et est en contact avec les experts de la région. Pour des raisons de sécurité, l'ICOMOS et d'autres organisations internationales du patrimoine culturel n’ont pas été en mesure d'entreprendre des missions d'évaluation et de soutien à la Syrie.

 Ce cours e-learning à distance a été conçu pour surmonter cet obstacle et améliorer la capacité des experts syriens en patrimoine culturel à gérer et à faire face aux effets multiples que le conflit armé à sur leurs sites et collections de musées, fournissant des informations essentielles sur la gestion et les réponses aux situations d'urgence, l'évacuation des collections, l’évaluation des dommages, la création de réseaux et le renforcement des capacités pour la phase de rétablissement. Cette formation en temps opportun pour des actions et interventions d'urgence accroîtra leur efficacité et permettra de renforcer les compétences des ressources humaines disponibles plus tard, dans la phase post-conflit jusqu'au retour de la paix et de la stabilité dans le pays.

 La coopération constructive de l'ICCROM et de ses personnes ressources ont joué un rôle central dans cette initiative. Le matériel de formation, développé pour le cours international de l’ICCROM « Aide d’urgence pour le patrimoine culturel en temps de conflit », a fourni des connaissances indispensables et a amélioré la capacité d'intervention d’urgence.

 Environ 75 gestionnaires, directeurs, conservateurs, architectes et membres du personnel de la DGMA, ainsi que des chercheurs syriens sur le patrimoine culturel et des spécialistes de la conservation, se sont réunis avec des membres d’ICOMOS Syrie, des professeurs d'université, et quelques étudiants de la Faculté d'Architecture à l'Université de Damas, au Musée national de Damas pour suivre les conférences et les échanges avec neuf formateurs de l'ICOMOS, de l'ICCROM et du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO. Les formateurs ont fait leurs présentations à partir de leur pays de résidence : Canada, Espagne, Royaume-Uni, France, Italie, Turquie et Inde.

 Les participants syriens ont salué cette initiative comme un geste de solidarité professionnelle de la communauté internationale du patrimoine dans ce qui est une situation particulièrement dramatique.

 Cette initiative en temps de conflit, peut devenir un point de référence pour un « changement de paradigme dans la façon dont nous pouvons renforcer les capacités et promouvoir la sensibilisation pour la conservation du patrimoine en utilisant les nouvelles technologies informatiques » a observé Rohit Jigyasu, président de l’ICORP, qui est intervenu comme l'un des formateurs.

 Capture d'ecran d'une presentation

Organisé entièrement sur la base de contributions volontaires des formateurs et coordinateurs, avec la gestion du projet et le soutien financier assurés par l’ICOMOS, ainsi que des équipements et la traduction fournis par la DGAM, le cours e-learning est considéré comme une première étape dans un effort à long terme. D'autres séminaires sur des sujets supplémentaires ou dans d'autres villes syriennes sont envisagés, en coopération avec l’ICCROM et d’autres organisations partenaires. Des connaissances, expériences et conseils peuvent être offerts dans la phase de rétablissement. Les documents recueillis seront intégrés dans un portail d'échange d'informations techniques. Certaines activités supplémentaires ne pourront cependant se concrétiser que grâce à un soutien international. Voir la section « Nous soutenir » sur le site web de l’ICOMOS.  

 En organisant ce cours, l'ICOMOS et l'ICCROM en appellent à tous les parties associées à la situation en Syrie à respecter leurs obligations en vertu du droit international en matière de protection des précieux sites du patrimoine culturel et des institutions culturelles en Syrie. Un appel à respecter la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et de respecter les musées, les monuments et les villes historiques a été formulé au début du cours.

 Contacts pour la presse :

 M. Bijan Rouhani, coordinateur du cours ICOMOS-ICORP - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (anglais)

M. Samir Abdulac, membre expert - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (anglais/français/arabe)

 

Des ressources supplémentaires : 

 

L'ICOMOS, le Conseil international des monuments et des sites, est une organisation non gouvernementale unique, à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir la conservation, la protection, l’utilisation et la mise en valeur du patrimoine culturel à travers le monde. Elle se consacre à l'élaboration des doctrines, à l'évolution et la diffusion de la connaissance, à l’amélioration des techniques de conservation et à la sensibilisation à l’importance du patrimoine. Elle rassemble plus de 12 100 membres provenant de plus de 133 pays, et bénéficie de 101 Comités Nationaux.

www.icomos.org

 

 L’ICORP, le Comité international sur la préparation aux risques, est l'un des 28 Comités scientifiques internationaux de l'ICOMOS. Les objectifs du Comité sont d'améliorer l'état de préparation au sein des institutions du patrimoine et des métiers face aux catastrophes d'origine naturelle ou humaine, et de promouvoir une meilleure intégration de la protection des bâtiments, sites ou zones patrimoniales dans les stratégies nationales, locales ainsi que internationales de gestion des catastrophes, y compris les activités d'atténuation, de préparation, d'intervention et de rétablissement. L’ICORP soutien également l'ICOMOS dans son rôle de membre fondateur du Comité international du Bouclier Bleu (ICBS).

http://icorp.icomos.org

L’ICCROM,le Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels, est une organisation intergouvernementale qui se consacre à la conservation du patrimoine culturel. Il a été créé pour servir la communauté internationale représentée par ses États membres, dont le nombre dépasse actuellement les 132. Il s’agit de la seule institution du genre à bénéficier d’un mandat à l’échelle mondiale ayant pour objectif la promotion de la conservation du patrimoine culturel, à la fois mobilier et immobilier, sous toutes ses formes. L'ICCROM a pour ambition d'améliorer la qualité de la pratique de la conservation et d'accroître la sensibilisation du public à l’importance de préserver le patrimoine culturel.

 www.iccrom.org

  L'ICOMOS et l'ICCROM font partie des trois organisations consultatives auprès du Comité du patrimoine mondial pour la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO.

 La Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie (DGMA) est responsable de l'application de la Loi syrienne sur les antiquités, des fouilles archéologiques, des musées ainsi que du classement, de la restauration et de la maintenance du patrimoine culturel. Elle gère des milliers de sites classés à travers le pays, environ 180 missions de fouilles nationales et internationales, environ 38 musées et dispose d’une direction locale dans chaque gouvernorat. Ses activités comprennent également des expositions et des publications. Elle est placé sous l'autorité du Ministère de la Culture.

Additional information