Déclaration de l'ICOMOS sur la sauvegarde du patrimoine culturel égyptien

Paris, le 27 août 2013

Le Président et les membres de l'ICOMOS expriment leurs graves préoccupations quant à la détérioration de la situation en Égypte et condamnent le pillage du Musée Malawi à Minya ainsi que la destruction d’architecture religieuse historique et de monuments à travers le pays.

En tant que signataire de la Convention de La Haye de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé et de ses deux protocoles, de la Convention du patrimoine mondial de 1972 et de la Convention concernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels de 1970, l'Égypte s'est engagée à protéger son patrimoine culturel dans toute son intégrité et a acquis les instruments légaux pour prévenir de telles tragédies.

Le Président de l’ICOMOS, Gustavo Araoz, exhorte les autorités égyptiennes à veiller à la protection des musées, des bibliothèques et des archives, des monuments et des sites, y compris ceux recelant une importance religieuse, et demande que l'Égypte fasse tout son possible pour dissuader et prévenir le trafic des biens culturels. L’ICOMOS appelle également le peuple égyptien à respecter et à protéger le patrimoine culturel de l'Égypte, quelles que soient les périodes historiques, les communautés ou les confessions auxquelles il appartienne, et d'empêcher le trafic illégal et les pertes irréversibles pour l’important patrimoine culturel de l'Égypte au bénéfice des générations futures.

L’ICOMOS souligne le caractère exceptionnel du patrimoine culturel de l'Égypte et reconnaît son importance pour le peuple égyptien et le reste du monde. Nous considérons que ce patrimoine est fondamental pour l'identité et le respect de soi du peuple égyptien, après que le conflit sera résolu, et nous sommes prêts à apporter notre soutien technique afin d’assurer la protection du patrimoine culturel de l'Égypte.

Liens

-       19.08.2013 - UNESCOPRESS - La Directrice générale de l’UNESCO déplore les dégâts causés au patrimoine culturel en Egypte

-       Alerte : pillage du Musée national de Mallaoui, au sud de Minya (Moyenne-Égypte)

Additional information